Les compétences nécessaires pour devenir agriculteur aujourd’hui

Publié le : 23 mars 20214 mins de lecture

Filière leader en Europe, l’agriculture constitue près de 20 % de la production. Le métier d’agriculteur s’est énormément amélioré ces dernières années. Le spécialiste assure désormais plusieurs fonctions. Au-delà de la culture de terre et l’élevage d’animaux, ce professionnel tient une fonction polyvalente. L’intégration du secteur nécessite des compétences d’agriculteur et qualifications particulières.

Les qualités nécessaires pour devenir agriculteur

Comme tout autre emploi, celui d’agriculteur requiert certaines qualités. Outre les compétences d’agriculteur, l’exercice de la profession nécessite de la passion pour la vie au grand air. Cela suppose de la tolérance aux avantages et inconvénients de la filière : le soleil, la pluie, les intempéries, etc. Travailler dans l’agriculture exige une grande faculté d’adaptation aux nouveaux modes d’élevage et de culture afin de pérenniser l’exploitation. En tant que chef de domaine, l’agriculteur doit être un meilleur gestionnaire. Il est tenu de maîtriser la législation du bout des doigts. Étant à plein temps, le métier requiert un engagement intégral. À tout moment (y compris les week-ends et les jours fériés), les cultures et bétails ont besoin d’une réelle attention.

Formations et études pour devenir agriculteur

Il est bien possible d’accéder au métier sans compétences d’agriculteur. Toutefois, il est vivement recommandé de suivre une formation préalable. Celle-ci permettra au prétendant d’évoluer dans le domaine rapidement et efficacement. Le candidat peut commencer son cursus par un Cap BEP en production agricole. Ce niveau permet de tenir des postes d’ouvriers agricoles. Un Bac pro conduite et Gestion de l’exploitation agricole, un BTSA ou encore un BPREA s’avère indispensable pour des fonctions plus complexes comme un chef d’exploitation. Ces diplômes sont conseillés pour prétendre aux financements de soutien dédiés aux exploitants débutants. Avant de travailler pour leur propre compte, beaucoup d’agriculteurs débutent en tant que salariés dans des sites agricoles.

Évolutions du métier

L’agriculteur œuvre souvent à titre indépendant. Il gagne sa vie avec les ventes réalisées par les produits de son exploitation. Variant d’une saison à une autre, la situation financière de ce professionnel est difficile à estimer. Cela tend souvent à l’augmentation des charges et à la baisse des prix de vente. Les aides de l’État motivent cependant les jeunes exploitants à intégrer la filière dans de meilleures conditions.

Travailler pour son propre compte dans le domaine agricole nécessite un important investissement. Pour compléter ses revenus, l’agriculteur peut combiner l’activité avec d’autres options du tourisme local (comme la vente directe aux consommateurs, la ferme auberge et les visites pédagogiques).

Plan du site